Quelles sont les normes pour mezzanines industrielles et les certifications ?

Les plateformes de stockage, différents du rayonnage métallique, sont pour la plupart autoportantes et démontables. Ne se fixant pas sur les structures du bâtiment, les mezzanines industrielles sont considérées comme une machine ou un mobilier contrairement à un niveau.

Dans le but de mettre en place une plateforme, un permis de construire n’est pas obligatoirement indispensable. De plus, l’accès aux mezzanines industrielles est restreint uniquement aux personnes autorisées.

Le dimensionnement

Concernant le dimensionnement de plateformes de stockage, les normes employées sont des eurocodes comme par exemple l’Eurocode (comme base de calcul des structures), ensuite l’eurocode 1 avec des actions sur les structures et en dernier, l’eurocode 3.

Que dit le code du travail ?

Le personnel réalise le travail régulièrement sur la mezzanine tout comme les règles du code du travail à appliquer. Le domaine d’application concerne cet article : R. 4211-2 « les lieux de travail sont destinés à recevoir divers postes de travail, localisés ou non dans des bâtiments de l'établissement, comme tout autre endroit inclus dans l'aire de l'établissement que travailleur parcourt dans le cadre de son travail. »

La conception de dégagements comprend R. 4216-5 : « chaque dégagement révèle une largeur minimale de passage en proportion avec le nombre total de personnes destinées à l'emprunter. La largeur est calculée selon une largeur type dite unité de passage, 0,60 mètre. Cependant, si un dégagement possède seulement une ou deux unités de passage, la largeur est respectivement portée de 0,60 m à 0,90 m et de 1,20 m à 1,40 m.

D’autres articles comme les R. 4216-6 « Les dégagements des divers locaux et bâtiments rappellent les dispositions des articles nommés R. 4227-4 à R. 4227-14 à l’exception des articles R. 4227-5 et R. 4227-12. Toutefois, les dispositions de l'article R. 4227-10 doivent être appliquées, tout comme la largeur des escaliers à prendre en compte est égale à deux unités de passage, selon l'article R. 4216-5.

L’article R. 4216-7 ne propose aucune saillie ou dépôt entraînant la réduction de la largeur réglementaire de tous les dégagements. Néanmoins, les aménagements fixes concernent une hauteur maximale de 1,10 mètre.

Les dispositions et nombre des dégagements


L’article R. 4216-8 concerne les locaux dans lesquels les travailleurs accèdent normalement et sont desservis en raison des dégagements au nombre et largeur exigibles définis.

Des critères comme l’effectif, le nombre de dégagement et le nombre total d’unités de passage sont pris en compte. A partir d’un nombre supérieur à 500 premières personnes, vous noterez le nombre des dégagements accru d'une unité par 500 ou par fraction de 500 personnes. De plus, la largeur cumulée concernant les dégagements est prise en compte selon l’unité de passage pour un nombre de 100 personnes ou pour une fraction de 100 personnes.
Dans le cas d’aménagement ou de rénovation d'un établissement au sein d’un immeuble existant, la largeur de 0,90 m peut être ramenée à 0,80 m.

A savoir qu’un dégagement accessoire serait créé avec une sortie, un passage souterrain, une coursive, un escalier, une passerelle et un chemin de circulation, sûr et rapide et révélant une largeur minimale de 0,60 mètre, ou dans une terrasse, un balcon filant ou une échelle fixe.