CACES et autorisation de conduite

L’autorisation de conduite est un document obligatoire que vous délivrez à vos collaborateurs conducteurs d'engins. Elle n'est pas définitive et vous pouvez la retirer à tout moment. À noter qu'elle est valable uniquement dans l'entreprise où elle a été donnée.

 

L’autorisation de conduite et le CACES sont fréquemment confondus. Vous vous demandez s’ils sont obligatoires ou non ? Quelle est la réglementation légale et la durée de validité ? Quels sont les prérequis afin de délivrer une autorisation de conduite ? La validation du savoir-faire et des connaissances du conducteur est nécessaire tout comme la maîtrise des instructions et des lieux d’emploi et des matériels. L’aptitude médicale du conducteur, attestée par la médecine du travail, doit aussi être apportée

 

Différence entre le CACES et l’autorisation de conduite

Le CACES (ou Certificat d'aptitude à la conduite en sécurité) représente la formation indispensable dans le but de garantir les connaissances et la maîtrise du conducteur avant la délivrance de l'autorisation de conduite.

 

L’autorisation de conduite concerne les appareils de levage, il s’agit d’un document interne réalisé par le chef d’établissement selon trois conditions :

•examen d’aptitude médicale pour exercer les missions de cariste (effectué par le médecin du travail et valable une année).

•contrôle des connaissances et savoir-faire de l’employé ou opérateur concernant la conduite en sécurité de l’équipement de travail.

 

Le gérant d’entreprise doit employer des engins de manutention et également des chariots élévateurs au sein de sa société. Responsable de la sécurité, vous devez maîtriser la différence entre ces deux certifications afin d’être en conformité avec la loi quant aux  conducteurs d’engins de levage. 

 

L’Autorisation de conduite obligatoire

L’article R.4323-55 à 57 du code du travail précise que la conduite de certains équipements, concerne aussi les matériels de levage. Ces matériels montrent des risques spécifiques en raison de leurs particularités ou leur objet. Ils requièrent l’obtention de l’autorisation de conduite apportée par l’employeur. L’autorisation de conduite constitue le document obligatoire, imposé par le Code du travail, dont l’objectif est de conduire un chariot élévateur ou encore un équipement servant au levage. A l’inverse, le CACES représente une attestation de formation. L’autorisation de conduite doit pouvoir être révélée à l’inspection du travail tout comme aux agents du service de la sécurité sociale.

 

Le CACES, définition

 

Le CACES (ou Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité) s’avère être une bonne référence dans le but de garantir le suivi d’une formation certifiée pour la conduite de matériel de levage. Le CACES atteste d’une formation selon le type d’engins (CACES 1 à 6). Cette formation peut être assurée en interne.

La connaissance des instructions et des lieux est une autre consigne à respecter quant aux lieux d’utilisation. L’employeur doit délivrer toutes les consignes de sécurité concernant l’entreprise, par écrit et également contre l’émargement de son salarié. Suite à une évaluation de 3 points, l’employeur jugera de la capacité de son salarié à employer des engins de levage en sécurité. Il pourra lui attribuer l’autorisation de conduite particulière selon la catégorie de l’engin.